Faire de l'activité physique pour contrôler la maladie de parkinson

Quels sont les avantages des exercices physique en cas de maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson est une affection neurodégénérative qui se traduit par une destruction de nombreux neurones impliquée dans le mouvement. Elle se manifeste principalement par la lenteur dans les mouvements, les tremblements au repos et la rigidité. La personne tente d’adopter un réflexe d’autoprotection pouvant réduire ses capacités physiques.

 

 

Cependant, les exercices physiques peuvent diminuer jusqu’à hauteur de 30 % le développement de la maladie. Ainsi, la pratique d’activité physique de manière régulière est nécessaire pour l’entretien des capacités motrices, le tonus musculaire, la souplesse, l’équilibre. Elle apparait donc comme un facteur clé pour améliorer le quotidien de personnes parkinsoniennes.

Une activité physique régulière a-t-elle des effets bénéfiques dans le cadre de la maladie de Parkinson ?

Une activité sportive régulière joue un rôle capital dans le cadre de la prise en charge de la maladie de Parkinson. Elle permet non seulement d’améliorer ses aptitudes physiques, mais aussi psychiques.

 

·       Bénéfices psychiques : elle offre un bon quotidien et bien-être. Elle lutte contre les problèmes dépressifs et le stress.

·       Bénéfices physiques : souplesse, endurance et force musculaire, équilibre et facilité à coordonner des gestes.

 

En effet, une activité physique régulière assure le maintien de vos capacités physiques, prévient les chutes tout en favorisant la mobilité, l’équilibre, les fréquences articulaires et la souplesse.

 

Si vous ne le savez pas, un exercice physique est susceptible de ralentir le développement de la maladie de Parkinson. Une recherche a été effectuée sur le sujet par Curt Freed et Wenbo Zhou respectivement enseignant en médecine et chercheur agrégé en médecine. D’après les résultats issus de l’étude, il a été rapporté que l’activité physique peut ralentir la progression de la maladie de Parkinson. Ceci est possible grâce à l’activation du gène protecteur nommé DJ-1 qui empêche donc la stagnation anormale des protéines au niveau du cerveau.

 

Quelles activités physiques choisies dans le cas de la maladie de Parkinson ?

 

Il existe de nombreuses activités que peuvent pratiquer les personnes affectées par la maladie de Parkinson. Au nombre de celles-ci, il faut opter pour celles susceptibles d’améliorer votre endurance, notamment : marche nordique, vélo, natation, yoga, gym douce, danse, taïso, taï-chi… Si vous avez de préoccupation en ce qui concerne la pratique d’une activité sportive, vous pouvez en discuter avec un médecin afin que l’activité physique choisie soit convenable.

 

Une activité sportive peut-elle mettre fin au développement de la maladie de Parkinson ?

 

On ne peut pas confirmer pour l’instant si l’activité physique peut freiner cette maladie. D’après les chercheurs, une course de la souris permet d’arrêter l’amoncèlement d’alpha-synucléine (une protéine neuronale) au niveau des cellules du cerveau. Ce dernier est un déterminant principal en ce qui concerne la mort des cellules que l’on observe dans le cadre de la maladie de Parkinson. Ce qui voudra dire que l’activité physique au niveau de la souris est responsable de la mise en marche du gène protecteur (DJ-1).

Contactez donc un coach sportif dans le but de bénéficier d’un accompagnement adéquat.

 

Cette article fait suite à mon précédant article sur les symptômes de la maladie de parkinson  

Écrire commentaire

Commentaires: 0